Emission : C dans l'air (diffusée 08/02/2024)
Présenté par : Caroline Roux, Axel de Tarlé

> Voir l'émission
> Écouter le podcast

Mardi, l’actrice et réalisatrice Judith Godrèche a déposé plainte contre Benoît Jacquot pour "viols sur mineure de 15 ans par personne ayant autorité", à la Brigade de protection des mineurs. Ces faits datent de la seconde moitié des années 1980, et sont possiblement prescrits. Mais sa parole s’est à nouveau libérée ce matin au micro de France Inter : Judith Godrèche accuse aussi un autre réalisateur, Jacques Doillon, d’avoir abusé d’elle à 15 ans.

Judith Godrèche et Benoît Jacquot ont débuté leur relation au printemps 1986, alors qu'elle avait tout juste 14 ans et faisait ses premiers pas dans le cinéma. Ils ont vécu ensemble, sans cacher leur relation, jusqu'à leur séparation en 1992. Sa prise de parole a été motivée par le visionnage du documentaire “Les ruses du désir” de Gérard Miller en 2011 dans lequel Benoît Jacquot reconnaît le “caractère illégal” de sa relation passée avec l'adolescente et présentait sa pratique cinématographique comme un "trafic illicite de mineurs”.

Fin 2023, Judith Godrèche fait son retour dans une série en forme de témoignage, "Icon of French cinema", diffusée sur Arte. Sans jamais le nommer, elle jette une lumière crue sur sa relation avec Benoît Jacquot, que ses parents n'ont à l'époque pas empêchée. C'est le 6 janvier sur les réseaux sociaux que Judith Godrèche le nomme. Dans une dizaine de stories publiées sur Instagram, elle qualifie à plusieurs reprises Benoît Jacquot de “pervers” qui la “remet inlassablement à la place de l'objet inexistant”.

Isabelle Steyer est avocate au barreau de Paris, spécialisée dans la défense des femmes et enfants victimes de violences. Elle reviendra sur la parole de Judith Godrèche qui se libère jour après jour, après ses deux plaintes déposées pour viols contre Benoît Jacquot et Jacques Doillon.