ALERTE CORONAVIRUS : En raison de sa spécialité, le cabinet reste ouvert pendant le confinment !
  • Et si nous lisions ensemble…

    Avant de commencer, je vais vous présenter les livres auxquels j’ai participé :

    Ensemble contre la gynophobie

    Ensemble contre la gynophobie

    Le livre et l’association ont pour objectif de faire émerger le mot « gynophobie », de créer un mouvement mondial afin de qualifier et de dénoncer tous les actes de gynophobie. Partenariat avec ELLE.

    Lisa Azuelos est la présidente de l’association. Très engagée dans la lutte pour le droit des femmes, elle fut l’instigatrice en France du mouvement «Bring back our girls» et aux Etats-Unis de celui de «Free the nipple». Elle a réalisé le film 14 millions de cris condamnant les mariages forcés pour le 8 mars 2014. C’est à la suite de cette action qu’elle s’est aperçu qu’il manquait un mot dans la langue française.

    Elle est également réalisatrice à succès (Comme t’y es belle, LOL, Une Rencontre.), productrice et scénariste.

    Les autres auteurs sont : Amma, Plantu, Marie Darrieussecq, Delphine Horvilleur, Jacques Attali, Isabelle Steyer (avocate), Mariette Darrigrand (sémiologue), Samuel Benchetrit, Loubna Abidar, Lydia Guirous, Marie Donzel, Yves Deloison, Marlene Schiappa.

     

    Les droits des femmes face aux violences

    La France s’est dotée ces dernières années d’un arsenal législatif très complet permettant de mieux protéger les femmes face aux violences sexistes et sexuelles.

    De la verbalisation du harcèlement de rue à la saisie des armes du conjoint violent, de l’allongement des délais de prescription pour viols sur mineurs aux bracelets d’éloignement des hommes violents, de la levée du secret médical pour les médecins de femmes victimes de violences à la pénalisation du cyberharcèlement en meute, de la création de l’agissement sexiste au travail à la multiplication des ordonnances de protection, les textes de loi ont profondément évolué.

    Dans le sillage de #metoo et suite au Grenelle des Violences conjugales organisé par Marlène Schiappa, la société toute entière se mobilise désormais pour sauver les vies de « Ne Rien Laisser Passer ».

    Chaque chapitre répertorie méthodiquement les articles de lois contre les violences sexistes et sexuelles, mais fait aussi appel à des associations féministes, des professionnels du droit des femmes, de la justice ou des forces de l’ordre, pour maîtriser l’ensemble des outils et les mettre à disposition des lecteurs et lectrices.

    Qu’il s’agisse du harcèlement sexuel dans la rue, des violences conjugales à la maison ou des violences sexistes au travail, ce livre permettra à toutes les femmes de connaître et faire valoir leurs droits pour se défendre et se protéger.

    Le parcours judiciaire de l’enfant victimeLe parcours judiciaire de l’enfant victime

    Les enfants marqués par les violences subies sont fragiles. De nos jours, ils sont considérés comme des victimes que le Droit doit protéger.

    Or, les procédures judiciaires, prévues pour des adultes, s’apparentent parfois à une véritable maltraitance. Comment éviter qu’aux traumatismes de l’agression ne s’ajoute celui de la judiciarisation ? Comment éviter qu’un enfant victime ne se retrouve dans le box des accusés comme dans le procès d’Outreau ? Comment amener un enfant violenté et trahi par des adultes – parfois ses propres parents – à se retrouver en confiance face aux magistrats qui vont l’interroger lors du procès contre son agresseur ?

    Pour édicter des mesures appropriées, il faut comprendre la souffrance de l’enfant, rechercher les conditions propres à l’apaiser et voir si elles sont compatibles avec les principes du droit en vigueur. Cet ouvrage réunit tous les acteurs impliqués : médecins (pédiatre, pédopsychiatre, psychiatre, psychanalyste), magistrats, avocats, administrateur ad hoc et la Défenseure des enfants. Ils confrontent leur réflexion dans le but de mieux protéger l’enfant au cours de son parcours devant les tribunaux.

    Ouvrage publié avec l’association Louis-Chatin pour la défense des droits de l’enfant. Mise en vente le 8 octobre 2015.

    Le viol conjugal : un crime comme les autres ?

    Selon des représentations bien ancrées dans les esprits, le viol est commis dans un lieu isolé par un inconnu violent et armé. Pourtant en France, 9 fois sur 10, la victime connaît l’agresseur et dans ce cas une fois sur deux, le violeur est le conjoint ou un ex-conjoint. Depuis longtemps, le viol est considéré en France comme un crime. Le viol conjugal faisait exception. Le mari avait le droit d’avoir des rapports sexuels avec sa femme, y compris contre la volonté de cette dernière et par la force. Depuis la loi du 4 avril 2006, le code pénal reconnaît le viol entre conjoints comme un viol aggravé. Pourtant, les victimes portent rarement plainte et lorsqu’elles le font, les affaires sont souvent jugées, non pas en cour d’assises comme tous les crimes, mais au tribunal correctionnel. Le viol conjugal est occulté par son invisibilité, lorsqu’il a lieu entre les murs d’un domicile commun. Comme les autres violences sexuelles, il laisse peu de traces visibles : ni bleu, ni plaie. Le viol conjugal, crime du quotidien, est à l’opposé du fait divers.
    Peu propice aux raccourcis accrocheurs, le sujet est éclairé par les contributions d’un collectif multidisciplinaire associant médecins, psychologues, sociologues et juristes. Ce livre montre l’urgence d’un infléchissement des pratiques judiciaires.

     

    Cours petite fille !Cours petite fille !

    Partant de la révélation de « l’affaire Weinstein » et des effets mondiaux de sa dissémination (#MeToo, #BalanceTonPorc, etc.), cet ouvrage pluridisciplinaire précise les enjeux des débats et des mobilisations, et les met en perspective au regard des réflexions récentes sur les violences de genre, le consentement, l’émancipation des femmes, et l’égalité des sexes. » S.L. Au-delà de l’anecdote ou du fait divers, cet événement est pluriel, historique et politique : parce qu’il fait basculer l’un des hommes les plus puissants du monde (à la fois « chef » et « prédateur » ) ; parce qu’il a encouragé plusieurs milliers de femmes à demander justice et à remettre en cause un rapport de force ; enfin parce qu’il concerne aussi les hommes, leur masculinité et leur ressenti de la domination masculine. « Comparable aux luttes pour l’avortement des années 70 et pour la parité, dans les années 90, le mouvement de protestation féminine récent déclenché par l’« affaire Weinstein » – véritable métaphore des agressions sexuelles et des liens entre jouissance et pouvoir – fait partie des moments d’Histoire, où se condensent les colères, où naissent les révoltes. C’est un acte collectif d’émancipation !

    Et pour continuer, des ouvrages rédigés par des femmes savantes… aux précieuses ridicules.

    femmes_sous_empriseFemmes sous emprise : Les ressorts de la violence dans le couple

    Les agressions physiques dans le couple n’arrivent pas soudainement. Bien avant les bousculades et les coups, il y a une escalade de comportements abusifs et d’intimidations. La pire violence n’est pas la plus visible. Si les femmes ne partent pas, c’est qu’elles ont été piégées, mises sous emprise. Comprendre l’emprise, c’est aussi s’en déprendre. Marie-France Hirigoyen, à partir de nombreux exemples, analyse les ressorts de la violence au sein du couple, car il faut comprendre pour agir. Un livre utile et pratique qui permet d’intervenir très tôt, dès les premiers signes de violence psychologique, bien avant l’apparition de la violence physique.

     

    manipulation_affectiveLa Manipulation affective dans le couple:Faire face à un pervers narcissique

    Manipuler, c’est induire l’autre à accomplir des actes qui vont à son propre avantage. Si les petites manipulations ordinaires font partie de la vie quotidienne du couple, le pervers narcissique, lui, séduit pour mieux frapper. Il donne l’impression de tout faire pour l’autre afin de mieux le détruire, et possède l’art de renverser la situation en se présentant comme une victime.

     

    invention_de_nos_viesL’invention de nos vies:Roman [Format Kindle]

    Avec L’Invention de nos vies, Karine Tuil a réussi une oeuvre de forte magnitude qui brasse et embrasse la complexité de notre monde, le décrit, le décrypte, le décortique, et, finalement, nous aide à mieux le comprendre. On s’extasie souvent sur les grands écrivains étrangers – à juste titre -, mais là, avec cette jeune romancière, la France détient un auteur de talent. Elle s’est attaquée à un sujet universel et passionnant : le mensonge. Que reste-t-il des existences basées sur une imposture ? Karine Tuil y répond de manière impressionnante, elle s’appuie sur la littérature pour produire un roman à la fois social et politique, tendu et nerveux. (Mohammed Aïssaoui – Le Figaro du 29 août 2013)

     

    invasions_quotidiennesLes Invasions quotidiennes [Broché]

    Rompant sans crier gare avec la gravité de ses précédents livres, Mazarine Pingeot s adonne avec naturel au genre plus léger de la comédie. Et révèle à travers son personnage de Joséphine F., qui, depuis son divorce, converse plus facilement avec les philosophes morts (ou les animaux) qu avec les hommes vivants, un humour moderne et corrosif.

     

    mensonges_sur_divanMensonges sur le divan [Broché]

    Psychanalyste reconnu, Ernest Lash s’interroge sur ses méthodes : s’il se montrait plus proche de ses patients, la thérapie ne serait-elle pas plus efficace ? Lorsque la séduisante Carol Leftman vient le consulter, il pense avoir trouvé la personne idéale pour cette expérience – mais Carol, convaincue que son mari l’a quittée sur les conseils du thérapeute, a un tout autre projet : le piéger. Avec Mensonges sur le divan, Irvin Yalom explore la part d’ombre de la relation psychanalytique, qu’elle ait pour nom ambition, désir ou argent.