• 08
    Août

    Un nouveau credo judiciaire… Le culte du bon père

    https://www.avocat-steyer.fr/un-nouveau-credo-judiciaire/
    catégories blog
    Commentaires fermés sur Un nouveau credo judiciaire… Le culte du bon père

    Le culte du bon père… Les papas sont toujours de bons papas et les mamans toujours de mauvaises mamans !

     

    Dans la justice, il y a des modes. Le saviez vous ?

     

    On a traversé la période pro mère puis pro enfant et maintenant nous sommes dans la période pro père.

    Comme Picasso a traversé la période bleue puis les autres.

    Je ne sais pourquoi telle mode l’emporte sur telle autre et vient mettre un terme à la précédente.

    Le système part avec son bâton de maréchal pour venir prêcher la bonne parole à l’audience”Soyons tous des pro papas!”

    Curieusement, être pro papas ne devraient pas signifier être anti-maman!

    Dans le credo judiciaire, il faut choisir être pro papa ou pro maman !

     

    LES CRÉDOS

     

    Aujourd’hui nous entendons aux audiences :

     

    “Les enfants ont besoin de leur père “

    “Les enfants ont une mère et un père “

    “Ce n’est pas parce qu il a été violent avec vous, qu’il sera violent avec les enfants”

    “On peut être un mauvais mari et un bon père “

    “Vous l’avez choisi comme père “

    “Il faut privilégier le couple parental au couple conjugal “

     

    Bref, des phrases toutes faites, issues d’apprentissages, qui vous sont envoyées à la figure ou au dossier, comme on jette une carte ou un fagot pour ceux qui jouent à la belote.

    Bref, des phrases qui sonnent justes et flairent le bon sens.

    Sauf que ces phrases sont plaquées à l’emporte système à penser.

    On les cuisine à toutes les sauces familiales: consentement mutuel, divorce pour faute, violence conjugale, ordonnance de protection, assignation à jour fixe ou en la forme des référés.

    Aujourd’hui devant le JAF, savez vous qu’il y a une dictatures de la pensée ?

     

    -Il faut plus de papa.

     

    La résidence alternée est à la mode quelque soit le contexte où les conséquences de la rupture.

    Il faut donc être “tendance”.

     

    LA MÉTHODE

     

    Si vous ne souhaitez pas une résidence alternée, il faut motiver la demande et prouver qu’elle est impossible.

    Sachez que jusqu’à 50 kilomètres l’un de l’autre, tout est possible !

    Je peux vous proposer la cuisine judiciaire actuelle.

    Prouver moi que l’homme violent est un mauvais père .

    L’enfant est petit.

    Il ne peut dénoncer la violence subit .

     

    A-t-il assisté à une scène de violence ?

     

    Un enfant témoin de la violence du père n’est jamais victime de violence selon les magistrats !

    Et puis, il faut prouver qu’il a compris et entendu.

    Il faut surtout prouver qu’elle existe.

    Vous alléguez une violence, il vous appartient de la prouver !

    Si Monsieur n’est pas condamné, il est présumé innocent donc… il n’est pas violent.

    Alors, s’il n’est pas violent et que vous dites qu’il l’est, vous êtes une affabulatrice, une complotiste …

    Si vous êtes une affabulatrice, vous êtes dangereuse pour l’enfant .

    Si vous êtes dangereuse pour l’enfant, vous en perdrez la garde !

     

    En CONCLUSION, tout ce que dit papa est bien et VRAI et tout ce que dit maman est nul et FAUX.

     

    PS.Ce billet d’humeur ne concerne que les hommes violents.

     

    Il y a de bons papas… et comme ils le savent un bon papa ne peut être un homme violent .

    Soyez aimable de vous lever avec moi pour dénoncer le culte du bon père !

Les Commentaires sont fermés